Remplacement du panneau solaire

Préambule

Demandé à la concession lors de la livraison, la pose du premier panneau solaire de 120 w n’avait pas été une réussite et avait fait l’objet de réserves en plus d’avoir eu un refus d’avoir un escabeau sur place pour contrôler le résultat.

S’en est suivi le remplacement par la concession du panneau solaire, toujours de 120 w par un modèle souple et le remplacement par mes soins du régulateur PWM basique par un régulateur MPPT Victron placé au plus près de la batterie mais le rendement n’était toujours pas au rendez-vous surtout après l’arrivée de la Lifepo4 de 400 Ah.

Il fallait donc remplacer ce panneau par quelque chose de plus puissant mais aussi plus efficace et bien sûr en le faisant soi-même après les 2 premières tentatives infructueuses avec la concession.

Matériels

Le choix du panneau s’est fait sur la gamme monocristallin PERC (Passivated Emitter and Rear Cell) qui comporte une couche supplémentaire sous les cellules afin d’offrir un meilleur rendement notamment par le renvoi de la lumière rouge du soleil particulièrement présente le matin, le soir et lorsque le ciel est voilé.

Après, il fallait trouver le modèle dont les dimensions seraient compatibles avec la place disponible sur le toit et bien sûr des retours positifs dans les commentaires des acheteurs. Tout cela s’est concrétisé avec ce modèle trouvé sur Amazon avec quelques accessoires.

Caractéristiques

  • [Points forts] Technologie de cellules PERC (abréviation de Passivated Emitter and Rear Cell), grâce à la passivation de la face arrière, un module PERC peut utiliser davantage la lumière rouge du soleil et le rendement du module augmente jusqu’à 1%. Les modules PERC peuvent être plus performants dans des conditions d’éclairage faibles ou diffuses le matin ou le soir ; design élégant avec un cadre noir, mais pas d’effet de chaleur ou de diminution de la performance à cause des backsheets blancs.
  • [Materiaux] Surface en verre solaire trempé ESG avec revêtement résistant aux intempéries ; cadre en aluminium résistant à la corrosion pour une utilisation extérieure étendue avec trous de montage pré-percés ; boîte de jonction IP68 avec câble solaire de 90cm de long 4 mm² doublement isolé et connecteur solaire ; diode bypass intégrée – perte de puissance minimisée en cas d’ombrage
  • [Données techniques] Puissance nominale(Pmax) : 2000W — Tension max(Vmp) : 18,10V — Puissance max. Courant(Imp) : 11,06A — Tension en circuit ouvert(Voc) : 20,25V — Courant de court-circuit(Isc) : 12,68A — Courant max. Tension du système : 1000VDC — Température de fonctionnement : -45°C à +85°C — Dimensions : 1480*670*35mm –Poids : 13,9Kg
  • [Application] On-Grid ou Off-Grid pour les maisons écologiques, les cabanes, les caravanes, les camping-cars, les bateaux, etc. pour tous les besoins liés à une alimentation en énergie autonome et mobile. Réduction de la surface et des coûts d’installation.
  • [Certificat & garantie] Certifié TÜV selon les normes IEC61215, IEC61730, garantie de plus de tolérance (+3%), garantie de puissance jusqu’à 10 ans avec 90% et jusqu’à 25 ans avec 80%.

Pour refaire l’installation complète à neufs, il fallait aussi prévoir un passe-câble étanche et 2 câbles de 4 mm² en remplacement du pré-câblage en 2,5 mm².

Démontage de l’ancien panneau

Le panneau souple était coller directement sur le toit et le décollage ne fût pas facile mais avec une spatule affutée, il a été possible de couper le cordon de colle en soulevant le panneau et en opérant onde par onde du toit du fourgon en retrouvant au passage des séquelles du démontage du premier panneau effectué par la concession. Dépose également de l’ancien passe-câble.

Nettoyage ensuite à la lame de cutter puis au White Spirit avec traitement et application de peinture sur les zones affectées pour retrouver un toit neuf ou presque.

Pose du nouveau panneau solaire

Le nouveau panneau sera ensuite posé en travers sur l’arrière du fourgon avec 2 cornières de récupération que j’ai repeinte en noir, vissées sur la base aluminium du panneau afin de le surélever légèrement pour que la partie centrale ne touche pas le toit. J’ai sécurisé le collage au Sika 11FC par une attache prise sur les attaches galerie en forme de T afin d’obtenir un point de maintien supplémentaire.

Dernier point, avec l’ajout d’un petit crochet, côté droit, pour accrocher mon Tarp qui allait auparavant sur l’attache en T.

Passage des câbles

Cheminement des câbles sur le toit du véhicule avec des fixation par collier Rilsan et embases autocollantes puis descente par le nouveau passe câble posé sur l’ancien trou avec rétablissement de l’étanchéité.

Démontage du meuble haut pour passer les câbles dans la gaîne technique située à côté de la fenêtre et descente jusqu’au compartiment technique où sont situés le régulateur Victron MPPT et la batterie Lifepo4.

Le pré-câblage sera laissé en place, en attente derrière le placard du haut à toutes fins utiles.

Essai

Un premier test du panneau avant la pose avait montré les qualités du système PERC encore recouvert de son emballage en mousse et le test en réel après le raccordement avec les conditions d’ensoleillement du Nord s’avère prometteur.

Comments

  1. Liberty campérêve

    Je voulais écrire c’est pas mal ton blog avec tout le descriptif travaux sur le 540.
    Intéressant.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.